Réserver maintenant

1 888 674-9309 | info@voilemercator.com

Golfe du Saint-Laurent

Au fur et à mesure que l’estuaire s’étend vers l’Est, il passe de sa forme essentiellement linéaire à une vaste étendue d’eau libre entre l’île d’Anticosti, Terre-Neuve, la Gaspésie et les provinces maritimes de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard.

Baleines et planche à voile

Au milieu du golfe, les Îles-de-la-Madeleine protègent une baie peu profonde qui est devenue la mecque de la planche à voile et du surf cerf-volant de l’Est du Canada. On peut voir des baleines dans le golfe, bien qu’elles y soient moins nombreuses que dans la région de Tadoussac.

Navigation

Les courants et les marées sont beaucoup plus faciles à gérer dans le Golfe que dans l’estuaire ou plus en amont sur le fleuve Saint-Laurent. Les phénomènes climatiques sont plus simples et l’eau du Golfe est plus chaude que dans l’estuaire. Cependant, en raison de sa taille et des conditions météorologiques, le Golfe est une masse d’eau importante pour les personnes désirant parfaire leurs connaissances de la navigation de croisière en mer.

La traversée vers les Îles-de-la-Madeleine depuis la célèbre ville de Percé ou le village de pêcheurs de L’Anse-à-Beaufils, situé à proximité, est d’environ 125 milles marins. La navigation dans le golfe constitue donc une excellente introduction à la navigation hauturière.

À l’occasion, la vie à bord prend un cachet particulier dû à l’organisation de quarts et de la navigation 24 heures par jour. Les escales demeurent tout aussi enchanteresses : Gaspé, Percé, Anticosti, Mingan, Natashquan, Cap-aux-Meules (Îles-de-la-Madeleine), Port aux Basques (Terre-Neuve), Saint-Pierre-et-Miquelon, et plus encore. Naviguer dans le Golfe est une excellente manière de découvrir de petits ports attachants de l’Est du Québec et des Maritimes.