Loïc T. Dallaire

On l’appelle Loïc le stoïque... Il prend son temps avant d’agir et aime observer son environnement. Ça ne l’empêche pas d’apprécier le franc-parler et la vivacité d’esprit !

Avec 2 000 milles nautiques à son actif, Loïc a navigué le fleuve, l’estuaire et le golfe du Saint-Laurent. Une extraordinaire navigation dans les baies turquoises d’Anticosti, encerclées par les falaises fossilifères du dévonien lui ont fait réaliser qu’on ne connaissait que très peu cette immense étendue d’eau qu’est le Saint-Laurent. Il y a des milliers de racoins à découvrir à quelques milles de chez nous : que de possibilités ! Il suffit d’avoir le courage et les moyens d’organiser sa propre aventure.

Géographe de formation, le monde de la recherche le passionne. Voile Mercator est en quelque sorte son oasis estivale où il peut se rafraîchir les idées. Une coopérative, c’est comme une grande famille : tout le monde travaille vers un même objectif et il n’y a pas de problème insurmontable. Cette dynamique basée sur l’échange lui plaît beaucoup et elle transparaît dans la dynamique d’équipe chez Voile Mercator.

Ses origines bretonnes le suivent depuis longtemps, mais il est Québécois et fier de l’être ! La mer et les falaises rocheuses le fascinent et exercent sur lui un effet magnétique (pas étonnant qu’il se retrouve au Saguenay !), bien qu’il aime aussi la forêt de l’Ouest canadien, les arbres immenses, les montagnes et les gens.

Citation favorite : « Mais après tout, où serait la poésie de la mer s’il n’y avait pas de vagues impétueuses ? »

- Joshua Slocum, première personne à faire un tour du monde en solitaire (1895)