Voile Mercator offre la formation qui vous convient !

La retenue de l'ancre

La principale préoccupation du chef de bord à propos de son mouillage est l'assurance que le bateau ne chassera pas sur son ancre.

Lire la suite >>

Ainsi, il devra s'assurer de la retenue de l'ancre lors de son enfouissement et lors de vérifications ponctuelles tout au long de la période du mouillage.

Réalisé par Normand Corbeil

Technique du mouillage de l'ancre

Le tout commence par la bonne technique du mouillage de l’ancre. En résumé :

  1. ancre assortie à la nature du fond;
  2. endroit protégé (selon les prévisions météo);
  3. profondeur suffisante à la basse mer inférieure et sur toute la zone d’évitage;
  4. zone d’évitage suffisante, selon hauts-fonds et/ou autres bateaux au mouillage;
  5. bateau face au vent et/ou au courant;
  6. touée en fonction de la pleine mer supérieure;
  7. enfouissement.

C'est à cette dernière étape qu'on vérifiera la retenue de l'ancre.

Enfouissement

L'enfouissement se fait habituellement au moteur. Une fois la touée établie et la ligne taquée on tend la ligne à l'aide du moteur en marche arrière lente. Une fois la ligne tendue, toujours en marche arrière, on augmente graduellement le régime du moteur jusqu'à la moitié de son régime maximum.

C'est à ce moment qu'on vérifie si le bateau chasse. Une des méthodes consiste à sentir les vibrations dans la ligne. En empoignant la ligne en avant du davier, on sentira des vibrations si l'ancre dérape sur le fond. Cette technique n'est cependant pas infaillible, car l'ancre pourrait labourer un fond de vase ou un tapis herbeux sans créer de vibrations. La meilleure méthode est l'utilisation d'un alignement.

Alignement

L'alignement est par définition la superposition de deux amers de hauteurs différentes. Lorsqu'on aperçoit, du bateau, les deux amers l'un par-dessus l'autre c'est qu'on est sur la droite reliant les deux amers et si les amers se décalent c'est que le bateau se déplace. La Garde côtière installe des alignements afin de guider les navigateurs. Ce n'est pas ce genre d'alignement qui servira à vérifier le mouillage. Il faudra se constituer un alignement personnel en choisissant ses propres amers.

Consignes sur le choix des amers :

  1. paire d'amers le plus proche possible du bateau afin d'obtenir de la précision;
  2. l'amer antérieur (le plus près du bateau) doit être d'altitude inférieure à l'amer postérieur;
  3. les amers sont choisis l'un au-dessus de l'autre lorsque la ligne de mouillage est tendue moteur à demi régime;
  4. la distance entre les amers doit être assez grande afin de mieux détecter le décalage des amers;
  5. les amers doivent cependant s'embrasser d'un même coup d'œil;
  6. les amers doivent se démarquer du paysage;
  7. la droite imaginaire passant par les amers doit être perpendiculaire à la ligne de mouillage. La situation suivante (voir le schéma ci-dessous) où la ligne et l'axe du bateau ne sont pas dans le prolongement l'un de l'autre se produit en présence de courant. En absence de courant on choisi un alignement perpendiculaire à l'axe du bateau;
  8. les amers n'ont pas besoin d'être cartographiés. Par exemple, cela peut être une combinaison de cimes d'arbres singuliers, poteau, corniche, cap ...

Utilisations et explications :

Si l'ancre dérape sur le fond, un décalage des amers de l'alignement se produit, autrement dit les deux amers ne seront plus l'un au-dessus de l'autre. Il faudra lever l'ancre et mouiller de nouveau si le dérapage ne s'arrête pas.

Si l'alignement se maintient l'ancre retient, du moins, dans le sens de la traction. Si le vent et/ou le courant restent constant ou s'évanouissent l'équipage peut dormir sur ses deux oreilles. Par contre, si le vent vire et/ou le courant change il se peut que l'ancre, en pivotant dans le fond, se mette à déraper dans la nouvelle direction de la traction. Dans de telles situations, des vérifications ponctuelles de la position du bateau devront se faire tout au long de la période du mouillage. Une fois le bateau stabilisé sur sa nouvelle orientation, de nouveaux alignements seront choisis et surveillés régulièrement, surtout si la force des éléments s'amplifient.

À la brunante, si cela est possible, un ou des alignements lumineux seront constitués.

Il faut se rappeler que les nuits de forts vents tournants dans des endroits où le fond est de mauvaise tenue justifient des quarts de veille.

INFOLETTRE

Actualités, promotions, capsules techniques... Abonnez-vous!

MÉDIAS SOCIAUX

icône  icône  icône  icône  icône

RÉSERVATIONS

Réservez votre place dès maintenant !

RÉSERVER

NOUS JOINDRE

1-888-674-9309
info@voilemercator.com

Carte des lieux d'embarquement

Scroll to top